hernie-discale_Daigneault-mal-de-dos-

Hernie discale : Les traitements efficaces

22 novembre 2018

HERNIE DISCALE ET IMAGERIE MÉDICALE

“Mon médecin m’a dit, après m’avoir fait passer une imagerie par résonance magnétique (IRM), que j’avais une hernie discale”.  Est­-ce grave?  La présente chronique aura pour but de démystifier l’hernie discale et de présenter les possibles impacts d’une imagerie médicale, telle l’IRM, sur le pronostic de santé de la personne.

 

Tout d’abord, il faut comprendre ce que l’on entend par hernie discale. Dans la colonne vertébrale, chaque vertèbre (segment d’os) est sépa­rée de la suivante par une sorte de rondelle, le disque intervertébral. Ce dernier est lui-même divisé en deux sections, soit un centre plus gélatineux, le noyau pulpeux, et un contour plus solide nommé l’anneau fibreux.

 

Vous pouvez imaginer le disque comme un beignet garni de confiture en son centre. Une hernie discale signifie qu’une partie du matériel du disque déborde de sa limite. Il s’agit souvent, chez les moins de 40 ans, du noyau pulpeux qui traverse en partie l’anneau fibreux pour former une bosse plus ou moins importante.

 

hernie_discale-Physiotherapie_daigneault_traitement

 

Une hernie discale n’est pas nécessairement une condition grave ni problématique. Si nous allions dans un centre commercial et faisions passer une IRM à toutes les personnes qui ne souffrent PAS de douleur au dos, il est possible que le tiers d’entre elles présenterait une hernie discale. Une hernie discale sera plus inquiétante et nécessitera une chirurgie dans très peu de cas.

 

Seules les situations où des symptômes neurologiques associés (par exemple, une perte de sensation dans une partie des jambes ou des bras et/ou une faiblesse de certains muscles) ET pour lesquelles des traitements dits conservateurs (dont la physiothérapie) n’ont pas été efficaces pour diminuer les symptômes requerront une chirurgie.

 

hernie-discale_Daigneault-Saint-Hyacinthe-

 

La physiothérapie, et en particulier l’approche McKenzie, a démontré une grande efficacité à réduire ce type de symptômes et ainsi éviter les chirurgies. Dans la plupart des cas, une hernie discale passera inaperçue. Il est intéressant de noter qu’une hernie discale n’est douloureuse que dans les cas où le tiers le plus externe de l’anneau fibreux sera déchiré, puisque les autres parties du disque n’ont pas de récepteurs à la douleur.

 

Vous avez mal au dos et votre médecin vous a prescrit un test d’imagerie tel l’IRM ? Une hernie discale a été trouvée au niveau de votre colonne vertébrale ? Est-ce bien la cause de votre douleur? La réponse est : pas nécessairement.

 

Il se peut que vous ayez cette hernie discale depuis plusieurs années, sans ressentir d’inconfort. La précision des tests modernes d’imagerie permet d’observer beaucoup d’éléments, mais ils ne demeurent que des images.  Les études scientifiques démontrent que, dans 80 à 85 % des cas de maux de dos, il est impossible d’identifier la structure précise à l’origine de la douleur.

 

Physiotherapie-hernie-discale-soulever-charge

 

De plus, il a également été prouvé que de passer un test d’imagerie dans ces conditions (soit dans des conditions où la chirurgie n’est pas nécessairement envisageable) n’a non seulement aucun effet bénéfique, mais peut avoir un effet négatif sur le pronostic, car la personne l’identifie ainsi à une pathologie : « J’ai 3 hernies discales, j’ai donc le dos usé ».

 

À retenir : Dans la majorité des cas, l’hernie discale n’est pas une condition inquiétante !